Le design alimentaire Kesako?

Un designer alimentaire imagine de nouveaux concepts et donnent forme aux aliments de demain en répondant aux enjeux sanitaires, sociaux et environnementaux. Il imagine également de nouveaux modes d’alimentation, de nouveaux services de distribution et d’emballage et l’intégration d’innovations technologiques.

La conception et l’apparence sensible des nouveaux produits : matières, formes, couleurs, mises en espace, sont pensés dans un dialogue constant du design avec les sciences du marketing et de l’anthropologie.

L’histoire du design est très marquée par ses applications pour l’alimentation (objets, art de la table, électroménager, packaging, cuisines…). Le design alimentaire est une spécialité très récente qui inclue l’aliment lui-même et une approche anthropologique.

L’alimentation est au cœur d’enjeux considérables de santé publique, de production durable, de réduction de l’impact environnemental et de consommation responsable. Le design alimentaire cherche à concilier bien-être, plaisir et séduction avec ces enjeux et ces exigences culturelles.

Il s’agit aussi de tenir compte de nouveaux usages, des modes d’alimentation de plus en plus diversifiés, des nouveaux systèmes de distribution etc.

Il n’y a qu’une école en France capable de former les designers alimentaires : l’école de Design Nantes Atlantique. L’apprentissage est réalisé en équipes pluridisciplinaires de recherches sur les systèmes de représentation et mentalités autour de l’alimentation et de la santé.

Pourquoi faire appel à un designer alimentaire dans une équipe existante ?

Une vision transversale et créative :

Le designer apporte un regard neuf, une certaine fraîcheur face au sujet. Et en même temps, il arrive avec une forte culture de l’univers alimentaire, dans divers secteurs.

Une capacité à formaliser :

Son rôle est aussi de donner vie aux idées, par le dessin mais aussi le prototype, alimentaire et packaging. Cette étape présente plusieurs bénéfices :

– Rentrer dans le concret. Ce qui amène à se poser les questions des matériaux, des formes, des saveurs, de l’ergonomie dans le scénario d’usage, du process industriel…

– Permettre de tester et de faire tester les concepts au plus proche du réel, pour tout de suite les améliorer, de manière itérative. Une démarche très pragmatique.

– Fédérer l’équipe projet, en alignant chacun sur une vision commune qui devient donc support d’échanges et de rebonds.

Et dans le process ?

Le design alimentaire a une démarche de design global. Car une innovation réussie doit avoir une grande cohérence. Cela implique donc de travailler sur le produit (son aspect, sa forme, sa couleur, sa texture…) et sur son packaging (le volume et la communication graphique). Ainsi que sur les services associés, le lieu de consommation, le mode de distribution…etc.
La plus grande particularité de travailler dans l’alimentaire réside dans l’acceptabilité du consommateur face à une innovation. L’aliment est un produit que l’on ingère, il y a donc un rapport bien plus intime avec l’usager que dans la conception d’une chaise par exemple. Manger c’est aussi un acte social et identitaire.

« Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es » disait Brillat-Savarin


Process de création d'un produit alimentaire : analyse / scénario d'utilisation / mise en situation
voir le projet complet

Et ça l’est d’autant plus en France, pays de la gastronomie. C’est pourquoi, en plus de la réflexion sur les usages, il est indispensable de réfléchir aussi aux imaginaires véhiculés pour créer un produit.

Convaincu ? Contactez-nous pour échanger sur votre besoin et votre nouveau projet en lien avec le milieu alimentaire ou agro-industriel !

Laisser un commentaire