Couleur et packaging

Bien choisir la couleur du packaging d’un produit que l’on souhaite vendre est essentiel. L’esprit humain fonctionne ainsi et accorde à certaines couleurs, certaines nuances, des émotions qui le rendent plus enclin à acheter un produit

Les packagings obéissent à des codes couleurs

Les couleurs utilisées pour les emballages obéissent en général à des codes couleurs qui sont respectés et appliqués par la plupart des acteurs de la grande consommation. 

D’ailleurs, le saviez-vous ? 28 % des marques utilisent le noir, le gris et toutes les nuances d’anthracites.

Mais pourquoi ? Différents objectifs :

– évoquer la nature du produit contenu (blanc pour le yahourt, rose pour la pâtisserie,…)

– utiliser la psychologie ou la symbolique des couleurs

– évoquer une qualité d’un produit (vert pour les produits sains et naturels)

– coller à un code déjà établi par un ou plusieurs acteurs

– respecter un code couleur établi indiquant une caractéristique d’un produit (lait écrémé ou demi-écrémé)

Donc le rayon ultra-frais aura une dominante bleu, le rayon café tend vers le rouge alors que côté shampoing on est dans les pastels. Ainsi, la couleur va déterminer la fonction du produit, sa cible, son attrait et son intérêt. Parce qu’il existe un véritable langage de couleur qui va influer plus ou moins sur l’achat.

Peut-on casser les codes ?

Ce n’est pas simple, car la plupart des produits étant destinés à être dans les linéaires de nos grandes surfaces, il est important de reconnaître la marque au premier coup d’œil.

De manière paradoxale, lorsqu’une marque a cassé avec succès un code couleur packaging, cela peut être un succès commercial.

Citons par exemple Badoit avec sa couleur rouge “diablement pétillante” et Vanish qui nous fait voir la vie en rose avec un produit de lavage facile et efficace.

Les packagings disruptifs comme Badoit rouge et Vanish Oxy Action ont permis plus de ventes

Cas client :

Un client m’a un jour demandé pourquoi son produit ne se vendait pas aussi bien que les autres produits de la gamme. Après avoir analysé l’ensemble (environ 2 minutes), je lui ai expliqué que sa recette exotique (thaïlandaise) + la couleur vert fluo de son packaging pouvait effrayer le consommateur. 

En effet, le vert est déjà une couleur difficile à mettre en œuvre sur un packaging, à moins qu’elle soit sur des légumes ou des pizzas (couleur de l’italie), mais alors vert fluo venu de l’espace c’était encore plus étrange !

Sa réponse :”ah bon pourtant c’est une nuance suggérée de l’agence de com’ ”.

Oui mais un designer alimentaire à la notion socio-psychologique de ce qui se passe dans le subconscient du consommateur… ce n’est pas le cas de tous les designers/graphistes. 

Le packaging vert fluo en question

Et vous, que traduisent vos couleurs ? Et si on concevait ensemble vos gammes d’emballages ? Contactez-moi !

Laisser un commentaire

Couleurs